Page 1 sur 3

Mme de Sévigné, le suicide de Vatel

MessagePosté: Mar 14 Avr 2015 14:46
par Marine
Bonjour,
Je suis élève en 4ème et pour la rentrée j'ai un devoir sur la lettre annonçant le suicide de Vatel.
Seulement il y a beaucoup de questions auxquelles je ne parviens pas à répondre :
- Quelle est la visée de cette annonce ?
- Quelles sont les précautions prises par Mme de S. dans la première phrase de la lettre à sa fille ?
- Comparez les lignes 5 et 6 aux deux dernières, que constatez vous ?

Après une relecture je ne parviens pas à trouver une réponse plausible
En vous remerciant par avance
Marine
(Si vous avez besoin de la lettre, je n'ai pas pu la joindre mais il s'agit de celle du 26 avril 1671

Re: Mme de Sévigné, le suicide de Vatel

MessagePosté: Mar 14 Avr 2015 16:15
par professeur 1
Bonjour Marine,

1-Tu as dû voir en classe les différentes visées (ou fonctions) d'une lettre privée. Je te les rappelle :
L'émetteur peut :
-rapporter un fait, un événement, donner des nouvelles, décrire un lieu... C'est la fonction informative.
-exprimer des sentiments. C'est la fonction affective.
-faire réagir le destinataire en lui faisant partager une émotion, un sentiment
-faire agir le destinataire en lui demandant quelque chose, en exprimant son mécontentement

A ton avis, dans quel but Mme de Sévigné écrit-elle à sa fille cette lettre ?

2-Pour cette question, le mot "relation" peut t'aider.

3-Il faudrait que tu m'indiques dans quel manuel se trouve cette lettre car la numérotation des lignes en dépend. Si ce texte n'a pas été pris dans ton manuel de français, merci de recopier les lignes concernées.

Bon courage pour tes premières réponses.

Re: Mme de Sévigné, le suicide de Vatel

MessagePosté: Mar 14 Avr 2015 19:21
par Marine
Bonjour,
pour la première je suppose que c'est informatif non ?
les lignes 5 et 6 sont :

Le roi arriva jeudi au soir. La chasse, les lanternes, le clair de la lune, la promenade, la collation dans un lieu tapissé de jonquilles, tout cela fut à souhait. On soupa.

Les 2 dernières sont :

Tout était parfumé de jonquilles, tout était enchanté. Hier, qui était samedi, on fit encore de même.

Re: Mme de Sévigné, le suicide de Vatel

MessagePosté: Mar 14 Avr 2015 19:49
par professeur 1
Tu as bien répondu à la première question : Mme de Sévigné raconte à sa fille un événement.

Question 3 : Relis les phrases. N'y a-t-il pas un élément qui revient ? Essaie de l'expliquer.

Re: Mme de Sévigné, le suicide de Vatel

MessagePosté: Mar 14 Avr 2015 20:28
par Marine
Les jonquilles reviennent.
Je ne sais pas trop pourquoi pour remettre dans le même environnement qu'au début du texte ?

Re: Mme de Sévigné, le suicide de Vatel

MessagePosté: Mar 14 Avr 2015 21:13
par professeur 1
Ta réponse manque de clarté.

A quel genre appartiennent ces 2 passages ? Quel est la tonalité qui s'en dégage ?

Re: Mme de Sévigné, le suicide de Vatel

MessagePosté: Mer 15 Avr 2015 09:55
par marine
Je ne comprends pas les questions. C'est à dire à quel genre ? Et qu'est ce que la tonalité ?

Re: Mme de Sévigné, le suicide de Vatel

MessagePosté: Mer 15 Avr 2015 11:32
par professeur 9
Bonjour Marine,

Pour répondre à cette question tu peux t'interroger sur le type de texte dont il s'agit et compléter ta réponse par une remarque grammaticale. Ensuite, rédige ta réponse et nous la corrigerons.

Re: Mme de Sévigné, le suicide de Vatel

MessagePosté: Mer 15 Avr 2015 18:15
par Marine
Ma réponse donne ça :

On remarque la répétition du mot "jonquille". Cependant,dans les lignes 5 et 6, on constate l'emploi du passé simple tandis que dans les deux dernières il s'agit de l'imparfait.

Que pouvez vous en déduire ?

On peut en déduire que les jonquilles sont un élément important de la lettre

Re: Mme de Sévigné, le suicide de Vatel

MessagePosté: Mer 15 Avr 2015 18:36
par professeur 9
Bonsoir Marine,

Ta réponse doit être plus approfondie. Pourquoi Madame de Sévigné choisit-elle d'évoquer les "jonquilles" ?
Les temps du récit (imparfait et passé simple) devraient aussi te permettre de caractériser ce type de texte plus précisément.

Bonne poursuite de réflexion.

 Le site de mathématiques de l'académie de Poitiers
 Contact