Le service de modération des messages du forum SOS-Français Collège n'est plus disponible.
En revanche, la consultation du forum reste toujours possible.

hda l'ouvrier et la kolkhozienne

Retrouver tous les sujets résolus.

hda l'ouvrier et la kolkhozienne

Messagepar giulia le Lun 18 Avr 2016 17:07

Bonjour
J'aimerai avoir quelques avis sur ce que j'ai fais, les points positifs et/ négatifs et savoir si il manque des choses à dire.
Je me suis aider d'internet et des feuilles reçu en classe.
Voici ce que j'ai fais :
L'ouvrier et la kolkhozienne

C'est un groupe sculpté en ronde-bosse de deux personnages, de 25 mètres de haut et de 80 tonnes, réalisé en plaques d'acier inoxydable d'alliage, fer, chrome, nickel, donnant un aspect gris-blanc très brillant.L'utilisation der l’acier n'est pas anodin ici : Staline qui signifie « Homme d'acier» considère ce matériaux comme le symbole de la réussite industrielle de l'URSS.
Elle représente un ouvrier qui tient un marteau et une kolkhozienne qui tient une faucille (on déduit que c'est une paysanne), ils sont habillés simplement avec leur habilles qui flottent au vent.
Les deux personnages ont une allure énergétique, robuste, ils ont l'air assez jeune et
les tous deux sont projetés avec enthousiasme : debout, bras tendus très haut et un pas en avant (symétriquement), cela donne une impression de fierté.
La statue est organisée selon un triangle dont la pointe s'élance vers la ciel ce qui signifie la volonté d'aller vers l'avant.

L'auteur de la sculpture est Vera Moukhina (1889-1953)
Artiste officielle sous Staline, elle a été considérée de son vivant comme une grande sculptrice en URSS et à l'étranger.
Elle a contribué au développement de la sculpture monumentale.
Elle est célèbre aussi pour ses recherches théoriques sur les nouveaux matériaux comme l'acier.

La sculpture a été réalisée pour décorer le batiment soviétique de l'exposition internationale qui a eu lieu à Paris en 1937.
L’œuvre faisait face au bâtiment allemand qui, lui était surplombé par l'aigle nazi. Les Allemands ont attendu que le pavillon soviétique soit achevé pour finaliser le leur. Ils ont ajouté au dernier moment près de 10 mètres à leur pavillon pour que l'aigle nazi domine la sculpture soviétique .

Elle fut fabriqué en U.R.S.S, puis découpée en 65 morceaux et acheminée à Paris par des camions, (bloqué en Pologne à cause des ponts) la statue à fini par être remonté par environ 50 personnes à Paris.
Après l'exposition, la sculpture a été transportée à Moscou et placée sur un piédestal devant l'entrée du musée des réalisations soviétiques (actuel centre des expositions). Elle a été restaurée de 2003 à 2009


Le courant artistique utilisé est le réalisme socialiste,c'est le courant artistique officiel de l'URSS de 1934 à 1989. Les artistes y glorifient le régime soviétique (on parle d'art de propagande). Ils mettent en avant la révolution communiste, le peuple et surtout Staline. Ce sont souvent des œuvres monumentales faites pour impressionner.

Le commenditaire est Staline qui est au pouvoir en U.R.S.S depuis 1924.


Analyse de l'oeuvre:
Cette sculpture doit venter les succès du régime de Staline (elle prouve les progrès de l'industrialisation de l' U.R.S.S).
Les 2 personnages sont ici uni: ils avancent vers le progrès et le bonheur dans la vent qui symbolise la liberté qui soufflerai sur la société soviétique.
Cela montre aussi l'égalité du peuple soviétique (richesses ; homme/femme).
La société paraît être devenue sans classe sociale et le communisme bien fonctionné.

Enfin cette oeuvre montre que le bonheur passe par le travail.
C'est une oeuvre de propagande.

L’œuvre est cependant plus qu’un simple outil de propagande puisqu’elle a « survécu» au régime et a inspiré d’autres réalisations plus récentes. La représentation de L'Ouvrier et la Kolkhozienne apparaît sur divers timbres-poste, y compris après la fin du régime soviétique et la disparition de l’URSS en 1991. Elle a aussi été le logo du studio de cinéma russe Mosfilm.

Conclusion:

Je trouve cette œuvre assez imposante par sa grandeur et sont poids.
Elle permet de voir jusqu'où les dictateurs peuvent allez pour propagez leurs idée.
Elle me fait pensé a un pays énergétique et travailleur, voulant aller de l'avant.
Cette oeuvre m'a beaucoup impresionné, esthétiquement elle est très jolie mais elle cache un fort message de propagande.


Il est possible de rapprocher cette œuvre du " monument de la renaissance Africaine". Voulue par le président du Sénégal Abdoulaye Wade, cette oeuvre monumentale de 52 mètres, installée sur les hauteurs de la capitale Dakar fut inaugurée le 4 avril 2010 lors des cérémonies du cinquantenaire de l'indépendance du Sénégal. Il s'agit de montrer à travers une famille « une Afrique sortant des entrailles de la terre, quittant l’obscurantisme pour aller vers la lumière »
giulia
 

Re: hda l'ouvrier et la kolkhozienne

Messagepar professeur 19 le Lun 18 Avr 2016 21:01

Bonjour Giulia,

tu as bien travaillé.
Tu peux éventuellement faire une petite introduction où tu annonces l’œuvre choisie et ce que tu vas dire (présentation, histoire, analyse).
Essaie peut-être d'organiser davantage tes idées dans la première partie : 1/ histoire et présentation de l'auteur 2/description et courant artistique. Mais cela n'est qu'une suggestion, si tu as suivi les feuilles données en classe alors ne change rien. Attention cependant, tu fais déjà un peu d'analyse lorsque tu décris la statue.
Pour ce qui est de la partie analyse tu peux à mon avis développer encore un peu. Tu trouveras d'ailleurs des éléments de réponse sur ce forum si tu utilises l'outil de recherche (en haut à droite).

Je reprends ton texte ci-dessous et fais apparaître les fautes, essaie de te corriger.

giulia a écrit:C'est un groupe sculpté en ronde-bosse de deux personnages, de 25 mètres de haut et de 80 tonnes, réalisé en plaques d'acier inoxydable d'alliage, fer, chrome, nickel, donnant un aspect gris-blanc très brillant.L'utilisation der l’acier n'est pas anodin ici : Staline qui signifie « Homme d'acier» considère ce matériaux comme le symbole de la réussite industrielle de l'URSS.
Elle représente un ouvrier qui tient un marteau et une kolkhozienne qui tient une faucille (on déduit que c'est une paysanne), ils sont habillés simplement avec leur habilles qui flottent au vent.
Les deux personnages ont une allure énergétique (je pense que tu veux dire "énergique", robuste, ils ont l'air assez jeune (accord) et
les tous deux (?)sont projetés avec enthousiasme : debout, bras tendus très haut et un pas en avant (symétriquement), cela donne une impression de fierté.
La statue est organisée selon un triangle dont la pointe s'élance vers la ciel ce qui signifie la volonté d'aller vers l'avant.

L'auteur de la sculpture est Vera Moukhina (1889-1953)
Artiste officielle sous Staline, elle a été considérée de son vivant comme une grande sculptrice en URSS et à l'étranger.
Elle a contribué au développement de la sculpture monumentale.
Elle est célèbre aussi pour ses recherches théoriques sur les nouveaux matériaux comme l'acier.

La sculpture a été réalisée pour décorer le bâtiment soviétique de l'exposition internationale qui a eu lieu à Paris en 1937.
L’œuvre faisait face au bâtiment allemand qui, lui était surplombé par l'aigle nazi. Les Allemands ont attendu que le pavillon soviétique soit achevé pour finaliser le leur. Ils ont ajouté au dernier moment près de 10 mètres à leur pavillon pour que l'aigle nazi domine la sculpture soviétique .

Elle fut fabriqué (accord) en U.R.S.S, puis découpée en 65 morceaux et acheminée à Paris par des camions, (bloqué (accord avec "camions") en Pologne à cause des ponts) la statue à fini par être remonté (accord) par environ 50 personnes à Paris.
Après l'exposition, la sculpture a été transportée à Moscou et placée sur un piédestal devant l'entrée du musée des réalisations soviétiques (actuel centre des expositions). Elle a été restaurée de 2003 à 2009


Le courant artistique utilisé est le réalisme socialiste,c'est le courant artistique officiel de l'URSS de 1934 à 1989. Les artistes y glorifient le régime soviétique (on parle d'art de propagande). Ils mettent en avant la révolution communiste, le peuple et surtout Staline. Ce sont souvent des œuvres monumentales faites pour impressionner.

Le commenditaire est Staline qui est au pouvoir en U.R.S.S depuis 1924.


Analyse de l'oeuvre:
Cette sculpture doit venter les succès du régime de Staline (elle prouve les progrès de l'industrialisation de l' U.R.S.S).
Les 2 personnages sont ici uni (accord): ils avancent vers le progrès et le bonheur dans la vent qui symbolise la liberté qui soufflerai sur la société soviétique.
Cela montre aussi l'égalité du peuple soviétique (richesses ; homme/femme).
La société paraît être devenue sans classe sociale et le communisme bien fonctionné (mal dit).

Enfin cette oeuvre montre que le bonheur passe par le travail.
C'est une oeuvre de propagande.

L’œuvre est cependant plus qu’un simple outil de propagande puisqu’elle a « survécu» au régime et a inspiré d’autres réalisations plus récentes. La représentation de L'Ouvrier et la Kolkhozienne apparaît sur divers timbres-poste, y compris après la fin du régime soviétique et la disparition de l’URSS en 1991. Elle a aussi été le logo du studio de cinéma russe Mosfilm.

Conclusion:

Je trouve cette œuvre assez imposante par sa grandeur et sont poids.
Elle permet de voir jusqu'où les dictateurs peuvent allez pour propagez leurs idée (accord).
Elle me fait pensé a un pays énergétique ("énergique") et travailleur, voulant aller de l'avant.
Cette oeuvre m'a beaucoup impresionnée, esthétiquement elle est très jolie mais elle cache un fort message de propagande.


Il est possible de rapprocher cette œuvre du " monument de la renaissance Africaine". Voulue par le président du Sénégal Abdoulaye Wade, cette oeuvre monumentale de 52 mètres, installée sur les hauteurs de la capitale Dakar fut inaugurée le 4 avril 2010 lors des cérémonies du cinquantenaire de l'indépendance du Sénégal. Il s'agit de montrer à travers une famille « une Afrique sortant des entrailles de la terre, quittant l’obscurantisme pour aller vers la lumière » d'où vient cette citation ? Cite tes sources.


Bon courage et à bientôt sur le forum.
professeur 19
 
Messages: 115
Inscription: Mer 26 Nov 2014 09:41

Re: hda l'ouvrier et la kolkhozienne

Messagepar giulia le Mar 19 Avr 2016 11:22

Merci pour les conseils, en effet j'avais un peu mal structuré mes idées donc en reprenant un peu tout j'ai essayer d'améliorer un peu mon travail. (espérant que ça ne soit pas pire)
Merci aussi d'avoir corriger mes fautes
Pouvais vous me dire si c'est mieux ?



Je vais vous présenter l'ouvrier et la kolkhozienne, c'est une sculpture en ronde-bosse de deux personnages.
Elle a était réaliser en 1937 par Vera Moukhina qui est né en 1889 en Lettonie et qui est décédée en 1953 à Moscou.
Elle était membre de l'académie des beaux-arts d'URRS et célèbre pour ses recherches théoriques sur les nouveaux matériaux comme l'acier.
Elle travaillait pour Staline et a été considérée de son vivant comme une grande sculptrice en URSS et à l'étranger.
Elle a aussi contribué au développement de la sculpture monumentale.

La sculpture a été réalisée pour décorer le bâtiment soviétique de l'exposition internationale qui a eu lieu à Paris en 1937, elle fut acheminé a paris en 65 morceaux par 28 camions, (bloqués en Pologne à cause des ponts) elle à fini par être remontée par environ 50 personnes à Paris.
L’œuvre faisait face au bâtiment allemand qui ont ajouté au dernier moment près de 10 mètres à leur pavillon pour que l'aigle nazi domine la sculpture soviétique .
Après l'exposition, la sculpture a été transportée à Moscou et placée devant l'entrée du musée des réalisations soviétiques. Elle a été restaurée de 2003 à 2009.

Le courant artistique utilisé est le réalisme socialiste,c'est le courant artistique officiel de l'URSS de 1934 à 1989. Les artistes y glorifient le régime soviétique (on parle d'art de propagande). Ils mettent en avant la révolution communiste, le peuple et surtout Staline. Ce sont souvent des œuvres monumentales faites pour impressionner.

Cette oeuvre est une statue monumentale de 25 mètres de haut et de 80 tonnes, réalisé en plaques d'acier inoxydable d'alliage, fer, chrome, nickel, donnant un aspect gris-blanc très brillant.L'utilisation der l’acier n'est pas anodin ici: Staline qui signifie
"Homme d'acier" considère ce matériaux comme le symbole de la réussite industrielle de l'URSS.

La sculpture représente deux personnes, un ouvrier qui tient un marteau et une kolkhozienne qui tient une faucille (on déduit que c'est une paysanne).
Tous deux sont projetés avec enthousiasme : debout, bras tendus très haut et un pas en avant (symétriquement), cela donne une impression de fierté.

Cette sculpture est une œuvre de propagande.

Généralement, les expositions universelles ont pour but de montrer au monde entier l'avancée technologique du pays, alors la qhaque position est pensée afin de symboliser le but premier du régime. Les mains unis représentent l’union des classes populaires, les pieds et les bras vers l’avant signifient que le pays va de l’avant, vers l’avenir. Le bras vers l’arrière symbolise l’effacement du passé.

Le fait d’avoir choisi de représenter des personnes jeunes et vigoureuses et robustes symbolise l’espoir mis dans la jeunesse saine pour promouvoir l’URSS et le socialisme. Les vêtements qui volent au vent représentent l’air de la liberté qui souffle sur la nouvelle société soviétique.
Le triangle formé par les bras symbolise la volonté d'aller de l'avant.
Cela montre aussi l'égalité du peuple soviétique en terme de richesses et égalité homme/femme.
La société paraît être devenue sans classe sociale et le communisme bien fonctionné.

Cette sculpture doit venter les succès du régime de Staline (elle prouve les progrès de l'industrialisation de l' U.R.S.S).
Enfin cette oeuvre de propagande montre que le bonheur passe par le travail.

L’œuvre est cependant plus qu’un simple outil de propagande puisqu’elle a « survécu» au régime et a inspiré d’autres réalisations plus récentes. La représentation de L'Ouvrier et la Kolkhozienne apparaît sur divers timbres-poste, y compris après la fin du régime soviétique et la disparition de l’URSS en 1991. Elle a aussi été le logo du studio de cinéma russe Mosfilm.

Conclusion:
Je trouve cette œuvre assez imposante par sa grandeur et son poids.
Elle permet de voir jusqu'où les dictateurs peuvent allez pour propager leurs idées.
Elle me fait penser a un pays énergique et travailleur, voulant aller de l'avant.
Cette oeuvre m'a beaucoup impressionné, esthétiquement elle est très jolie mais elle cache un fort message de propagande.

Il est possible de rapprocher cette œuvre du " monument de la renaissance Africaine". Voulue par le président du Sénégal Abdoulaye Wade,elle fut inaugurée le 4 avril 2010 lors des cérémonies du cinquantenaire de l'indépendance du Sénégal.
(sources: Wikipédia)
giulia
 

Re: hda l'ouvrier et la kolkhozienne

Messagepar professeur 19 le Mar 19 Avr 2016 13:12

Bonjour Giulia,

tu as bien travaillé, ta présentation me semble maintenant bien structurée et complète, c'est très bien.

Pour information, je pense qu'on pourrait te poser des questions lors de l'entretien sur ce qu'est une "kolkhozienne" (d'où vient ce mot ?), ou encore sur le contexte historique (en quoi consiste la révolution communiste que tu évoques, que sais-tu de Staline ?).

Il reste quelques fautes, je t'aide pour les corriger.

giulia a écrit:Je vais vous présenter l'ouvrier et la kolkhozienne, c'est une sculpture en ronde-bosse de deux personnages.
Elle a était réaliser (été réalisée)en 1937 par Vera Moukhina qui est né en 1889 en Lettonie et qui est décédée en 1953 à Moscou.
Elle était membre de l'académie des beaux-arts d'URRS et célèbre pour ses recherches théoriques sur les nouveaux matériaux comme l'acier.
Elle travaillait pour Staline et a été considérée de son vivant comme une grande sculptrice en URSS et à l'étranger.
Elle a aussi contribué au développement de la sculpture monumentale.

La sculpture a été réalisée pour décorer le bâtiment soviétique de l'exposition internationale qui a eu lieu à Paris en 1937, elle fut acheminé (accord avec "elle") a (a/à) paris (majuscule) en 65 morceaux par 28 camions, (bloqués en Pologne à cause des ponts) elle à (a/à) fini par être remontée par environ 50 personnes à Paris.
L’œuvre faisait face au bâtiment allemand qui ont ajouté (mal dit) au dernier moment près de 10 mètres à leur pavillon pour que l'aigle nazi domine la sculpture soviétique .
Après l'exposition, la sculpture a été transportée à Moscou et placée devant l'entrée du musée des réalisations soviétiques. Elle a été restaurée de 2003 à 2009.

Le courant artistique utilisé est le réalisme socialiste,c'est le courant artistique officiel de l'URSS de 1934 à 1989. Les artistes y glorifient le régime soviétique (on parle d'art de propagande). Ils mettent en avant la révolution communiste, le peuple et surtout Staline. Ce sont souvent des œuvres monumentales faites pour impressionner.

Cette oeuvre est une statue monumentale de 25 mètres de haut et de 80 tonnes, réalisé en plaques d'acier inoxydable d'alliage, fer, chrome, nickel, donnant un aspect gris-blanc très brillant.L'utilisation der l’acier n'est pas anodin ici: Staline qui signifie
"Homme d'acier" considère ce matériau comme le symbole de la réussite industrielle de l'URSS.

La sculpture représente deux personnes, un ouvrier qui tient un marteau et une kolkhozienne qui tient une faucille (on déduit que c'est une paysanne).
Tous deux sont projetés avec enthousiasme : debout, bras tendus très haut et un pas en avant (symétriquement), cela donne une impression de fierté.

Cette sculpture est une œuvre de propagande.

Généralement, les expositions universelles ont pour but de montrer au monde entier l'avancée technologique du pays, alors la qhaque (?) position est pensée afin de symboliser le but premier du régime. Les mains unis (accord avec "mains") représentent l’union des classes populaires, les pieds et les bras vers l’avant signifient que le pays va de l’avant, vers l’avenir. Le bras vers l’arrière symbolise l’effacement du passé.

Le fait d’avoir choisi de représenter des personnes jeunes et vigoureuses et robustes symbolise l’espoir mis dans la jeunesse saine pour promouvoir l’URSS et le socialisme. Les vêtements qui volent au vent représentent l’air de la liberté qui souffle sur la nouvelle société soviétique.
Le triangle formé par les bras symbolise la volonté d'aller de l'avant.
Cela montre aussi l'égalité du peuple soviétique en terme de richesses et égalité homme/femme.
La société paraît être devenue sans classe sociale et le communisme bien fonctionné (plutôt : semble bien fonctionner).

Cette sculpture doit venter (vanter)les succès du régime de Staline (elle prouve les progrès de l'industrialisation de l' U.R.S.S).
Enfin cette oeuvre de propagande montre que le bonheur passe par le travail.

L’œuvre est cependant plus qu’un simple outil de propagande puisqu’elle a « survécu» au régime et a inspiré d’autres réalisations plus récentes. La représentation de L'Ouvrier et la Kolkhozienne apparaît sur divers timbres-poste, y compris après la fin du régime soviétique et la disparition de l’URSS en 1991. Elle a aussi été le logo du studio de cinéma russe Mosfilm.

Conclusion:
Je trouve cette œuvre assez imposante par sa grandeur et son poids.
Elle permet de voir jusqu'où les dictateurs peuvent allez (aller) pour propager leurs idées.
Elle me fait penser a (a/à) un pays énergique et travailleur, voulant aller de l'avant.
Cette oeuvre m'a beaucoup impressionnée, esthétiquement elle est très jolie mais elle cache un fort message de propagande.

Il est possible de rapprocher cette œuvre du " monument de la renaissance Africaine". Voulue par le président du Sénégal Abdoulaye Wade,elle fut inaugurée le 4 avril 2010 lors des cérémonies du cinquantenaire de l'indépendance du Sénégal. (tu as ôté la citation que tu utilisais, c'est dommage !)
(sources: Wikipédia)


A bientôt sur le forum.
professeur 19
 
Messages: 115
Inscription: Mer 26 Nov 2014 09:41

Re: hda l'ouvrier et la kolkhozienne

Messagepar giulia le Mar 19 Avr 2016 13:34

Je vous remercie pour l'aide.
Si par exemple je dois dire d'ou vient le mot 'kolkhozienne', une définition suffirait-elle ?
Encore merci pour les fautes.
(Si vous pensez que c'est mieux je remettrai la citation)
giulia
 

Re: hda l'ouvrier et la kolkhozienne

Messagepar professeur 9 le Mar 19 Avr 2016 16:54

Bonsoir Giulia,

Tu devrais rétablir la citation comme le professeur 19 te l'a suggéré.
Pour le mot "kolkhozienne", il faudrait que tu recherches le sens du mot "kolkhoze", cela t'aidera sûrement. N'oublie pas qu'il s'agit d'une épreuve d''HISTOIRE des arts, le contexte est loin d'être négligeable.

Ton travail est bien avancé, bon courage dans la préparation de l'oral.

A bientôt sur le forum.
professeur 9
 
Messages: 165
Inscription: Lun 1 Oct 2012 10:14

Re: hda l'ouvrier et la kolkhozienne

Messagepar giulia le Mar 19 Avr 2016 20:39

D'accord, merci pour vos conseils, ça m'a beaucoup aidée.
giulia
 


Retourner vers Forum 3°