ÉLECTRICITÉ : plaque et pile

Retrouver tous les sujets résolus

ÉLECTRICITÉ : plaque et pile

Messagepar Érine le Dim 4 Mar 2018 16:29

Bonjour,

J'ai vu sur une vidéo que si on plaçait une plaque métallique à chaque borne d'une pile, elle se chargeait d'électrons pour celle reliée à la borne - alors que l'autre devenait déficitaire en électrons.
Pourquoi une plaque métallique neutre attirerait des électrons ou verrait ses électrons la quitter alors qu'ils sont tous déjà liés à un type d'atome rendant l'ensemble 'équilibré' ?
Pourriez-vous me dire comment çà se fait, SVP ?
Érine
 

Re: ÉLECTRICITÉ : plaque et pile

Messagepar SoS(1) le Dim 4 Mar 2018 16:41

C'est justement parce que la pile permet de créer ce déséquilibre. Une caractéristique de la pile est sa force électromotrice. La pile va fournir des électrons depuis sa borne moins. Les électrons vont s’arrêter sur l'armature métallique initialement neutre. L'armature située en face, neutre au départ, voit en face d'elle une plaque métallique chargée négativement. Comme l'armature métallique reliée à la borne + est composée d'atome et d'électrons libres (car métal), les électrons subissent un interaction répulsive et sont chassé de 'alrmature initialement neutre. L'armature reliée à la borne + devient alors excédentaire en charges +. Elle est chargée positivement.
SoS(1)
 
Messages: 1056
Inscription: Mer 17 Oct 2007 12:36

Re: ÉLECTRICITÉ : plaque et pile

Messagepar Érine le Dim 4 Mar 2018 18:13

1/. Mais la fem de la pile n'est-elle pas liée au fait qu'on ait un circuit fermé reliant ses 2 électrodes pour faire circuler du courant ?
J'avais compris que cela était dû au fait qu'il y avait des charges '+' disponibles côté borne '+' de la pile vers lesquels les électrons présents dans le fil allaient volontiers et entraînaient ceux de la borne '-' en cascade (chacun des électrons se déplaçant laisse son + dispo pour l'électron qui le suivait) ?
Si ce n'est pas çà, qu'est-ce qui poussent les électrons de la borne '-' à se déplacer le long d'un fil qui ne rejoint pas forcément sa borne '+' 'ce qui était obligatoire pour moi de façon à créer la différence de potentiel nécessaire à ce déplacement) ?

2/. Comment la plaque neutre se charge-t-elle négativement puisqu'il n'y a aucune charge positive pour retenir les électrons qui arrivent et, même pire, les électrons déjà présents devraient repousser les nouveaux arrivants, non ?

3/. L'explication que vous me donnez sur la charge des plaques tient si elles sont face à face car l'une influe sur l'autre. Mais si ce n'est pas le cas, l'armature branchée côté borne '+' voit-elle tout de même ses électrons la quitter et si oui, comment puisque l'action de l'autre plaque devant les chasser n'existe plus ?

Pourriez-vous répondre à mes 3 interrogations, SVP ?
Érine
 

Re: ÉLECTRICITÉ : plaque et pile

Messagepar SoS(1) le Dim 4 Mar 2018 18:44

Une pile a une force électromotrice. C'est une caractéristique intrinsèque à la pile. C'est elle qui pousse les électrons créés à se dépasser, dans l'espoir justement qu'il n'y ait plus de différences de potentiel entre la borne + et - de la pile. Mais cela n'arrivera que lorsque la pille sera usée, c'est à dire que le réactif limitant de la réaction d'oxydoréduction sera consommé en intégralité. La vision de cascade dont vous parlez n'est pas une bonne représentation des choses. Un électron ne peut s'échapper de la borne - que si un électron peut arriver à la borne +.

2 ) Les électrons étant poussé par la force électromotrice de la pile, ils n'ont pas besoin d'être retenus par des charges positives. L'armature se charge négativement, mais effectivement, ce processus ne peut pas aller au delà d'une certaine limite : puisqu'en même temps que l'armature côté - se charge négativement, l'armature côté + se charge positivement, il y a donc une différence de potentiel entre les deux plaques métallique. Quand cette différence de potentiel devient égale à celle aux bornes de la pile, c'est à dire à la force électromotrice de la pile, la pile n'est plus capable de rajouter des électrons sur l'armature négative, et le processus s'arrête alors.

3 ) si on écarte de trop les armatures, effectivement rien ne se passe puisque les électrons de l'armature censée se chargée positivement ne subissent plus l'interaction répulsive de l'armature chargée négativement.
SoS(1)
 
Messages: 1056
Inscription: Mer 17 Oct 2007 12:36

Re: ÉLECTRICITÉ : plaque et pile

Messagepar Érine le Dim 4 Mar 2018 19:29

... et donc avec des plaques éloignées initialement, on aura tout de même une plaque qui va se charger négativement (celle liée à la borne'-') grâce à cette fameuse fem qui semble fonctionner même en circuit ouvert (???) alors que l'autre plaque restera neutre, c'est çà ?
Érine
 

Re: ÉLECTRICITÉ : plaque et pile

Messagepar SoS(1) le Dim 4 Mar 2018 19:39

Non. Pour que des électrons puissent être produit par la borne -, il faut que d'autres puissent arriver à la borne +.
SoS(1)
 
Messages: 1056
Inscription: Mer 17 Oct 2007 12:36

Re: ÉLECTRICITÉ : plaque et pile

Messagepar Érine le Dim 4 Mar 2018 22:55

Pourtant vous dites que c'est la caractéristique intrinsèque de la pile qui pousse les électrons et qui initie donc le mouvement global.
Vous me dites que c'est la fem qui pousse les électrons pour qu'au final ils arrivent vers la borne + ET vous me dites que des électrons ne quittent la borne - que si des électrons arrivent à la borne +.

C'est l'image du serpent qui se mort la queue : on envoie des électrons qui arrivent à la borne + et pour en envoyer il faut que des électrons arrivent à la borne +.
Pour que la fem soit prise en compte, il était nécessaire d'avoir un circuit fermé pour moi (cf ma première question).

Si d'autres personnes ont une explication que j'arriverais à comprendre, je suis preneuse... ou même des liens internet.
Merci.
Érine
 

Re: ÉLECTRICITÉ : plaque et pile

Messagepar SoS(1) le Dim 4 Mar 2018 23:33

Mais il n'y a aucune incompatibilité entre ce que je vous dis et ce que vous dites. La force électromotrice de la pile génère un mouvement d'ensemble des électrons présents dans le conducteur. Imaginez un réservoir d'eau en hauteur, et un autre plus bas, relié au premier par un tuyau rempli d'eau, mais fermé par un robinet. Si vous ouvrez le robinet, l'eau s'écoule dans tout le tuyau : en même temps que de l'eau quitte le réservoir du haut, de l'eau s'écoule dans le réservoir du bas. Et durant cet écoulement, chaque molécule d'eau va parcourir toute la longueur du tuyau.
SoS(1)
 
Messages: 1056
Inscription: Mer 17 Oct 2007 12:36

Re: ÉLECTRICITÉ : plaque et pile

Messagepar Érine le Lun 5 Mar 2018 11:46

Désolé mais je ne comprends absolument rien de ce que vous me racontez.
J'ai l'impression qu'on a tout et son inverse
Je ne dois pas être faite pour cet univers de la physique.
Merci pour vos réponses qui n'ont malheureusement eu aucun effet sur moi mais, pour ma part, je laisse tomber car j'ai réellement l'impression qu'on tourne en rond et que ça ne finira jamais.
Érine
 


Retourner vers Forum des premières