Page 1 sur 1

La conformation la plus stable

MessagePosté: Jeu 11 Jan 2018 20:58
par Dominique SSI
Dans le sous-chapitre "Stéréoisomère de conformation" (Collection Sirius page 288 et 289), il est donné 2 informations qui me semblent contradictoires :
- La rotation autour de la liaison C-C est extrêmement rapide.
- La conformation la plus stable est la conformation décalée.
Alors, est-ce qu'il y a rotation dans la molécule ou stabilité de la molécule ?

Re: La conformation la plus stable

MessagePosté: Ven 12 Jan 2018 11:29
par SoS(4)
Bonjour Dominique,
il n'y a pas de contradiction entre les deux informations que vous citez.
Dans un échantillon qui comprend un très grand nombre de molécules, à une date donnée, toutes les conformations sont présentes.
Une molécule passe en effet incessamment d'une conformation à une autre (rotation rapide autour de la liaison C-C) ; l'écart d'énergie entre les différentes conformations étant assez faible.
Toutefois, même si elles sont toutes présentes à un instant, les conformations les plus stables (c'est-à-dire correspondant à une énergie minimale) sont les plus nombreuses.

Re: La conformation la plus stable

MessagePosté: Ven 12 Jan 2018 19:40
par Dominique SSI
Merci pour la réponse Sos(4).
Est-ce que l'on peut ajouter que :
les molécules passent d'une conformation à une autre (comme vous le précisez), mais elles restent dans la conformation la plus stable plus longtemps que dans les autres conformations (forcément) ? Et cela expliquerait qu'il y a plus de molécules dans cette conformation que dans les autres.
Ou alors
"la conformation la plus stable est naturellement la plus présente" est un résultat que l'on peut accepter et qualifier de statistique, comme souvent dans le domaine nucléaire ? Et on n'a pas besoin d'une explication à un résultat de statistiques.

Re: La conformation la plus stable

MessagePosté: Ven 12 Jan 2018 22:48
par SoS(4)
On peut considérer le fait que les conformations les plus stables soient majoritaires, à température ambiante, à un résultat statistique.
Les changements de conformations se produisent à fréquence très élevée et de façon aléatoire.

Re: La conformation la plus stable

MessagePosté: Sam 13 Jan 2018 20:13
par Dominique SSI
Bonjour Sos(4).
Je reformule vos messages : on ne peut étudier l'énorme quantité de molécules que par la statistique. Et elle nous dit que les molécules passent d'une conformation à une autre de façon aléatoire et que la conformation la plus stable est la plus présente. "Et c'est tout"
La statistique ne peut donner aucun résultat sur le comportement d'une seule molécule, aucune indication sur la manière dont les molécules passent d'une conformation à une autre (et, par exemple, "voir" les atomes tournaient autour de l'axe de la liaison). C'est la théorie physique qui formule ce résultat.
En fait, ne mélangerait-on pas 2 résultats de domaines différents et séparés ?

Re: La conformation la plus stable

MessagePosté: Dim 14 Jan 2018 00:13
par SoS(1)
Bonsoir,

La physique statistique ne se réduit pas à des statistiques. Elle intègre l’interaction des systèmes avec le milieu extérieur, et compte tenu des contraintes, elle permet de faire des statistiques sur l'état du système étudié.
Comme le soulignait SoS(4), "On peut considérer le fait que les conformations les plus stables soient majoritaires, à température ambiante, à un résultat statistique", car il est statistiquement plus probable qu'un système occupe un état correspondant à un minimum d'énergie. On peut aussi ajouter que le groupe d'atome d'un côté de la liaison C-C peut tourner, mais peut aussi osciller autour d'une position stable (comme un pendule oscille autour de sa position d'équilibre stable).

Re: La conformation la plus stable

MessagePosté: Lun 15 Jan 2018 20:20
par Dominique SSI
Merci Sos(1) pour les précisions que vous apportez.
Pour relancer la discussion, ne pourrait-on pas dire
que le premier résultat (la rotation autour de la liaison C-C est extrêmement rapide) est une propriété microscopique
et le deuxième résultat (la conformation la plus stable est la conformation décalée) est une propriété macroscopique.
Ces 2 résultats ne concernant pas le même domaine, il ne faut pas les rapprocher ou essayer d'expliquer l'un par l'autre ou affirmer que l'un contredit l'autre ?

Re: La conformation la plus stable

MessagePosté: Mar 16 Jan 2018 21:58
par SoS(3)
Bonsoir, beaucoup de propriétés macroscopiques peuvent au contraire s'expliquer par des considérations microscopiques.
Je clos ce sujet car ces considérations dépassent l'objet de ce forum.
Bien cordialement.

 Le site de sciences physiques de l'académie de Poitiers
 Contact